Mercato Arsenal : Wenger se dédouane en accusant son public

Mercato Arsenal : Wenger se dédouane en accusant son public

Pour justifier le fait qu’Arsenal ne termine pas Champion de Premier league cette saison, Arsène Wenger a la mauvaise idée de désigner le public de l’Emirates comme responsable.

On se souviendra longtemps des attaques d’Arsène Wenger, hier, lors de la conférence de presse ayant précédé son 750e match en Premier League, aujourd’hui face à Norwich, où l’ambiance s’annonce tendue.

Au détour d’une question sur les manifestations de supporters, prévues à l’Emirates, le Français a accusé les fans d’avoir coûté le titre à sa formation. « Nous avons perdu le titre à domicile contre des équipes moins bien classées. Mais, parfois, à domicile, nous avons joué dans un climat très difficile. À l’extérieur, nous sommes les champions ».

Avant d’ajouter que «des groupes de gens», guidés par des «intentions personnelles et de gros ego», «essaient de manipuler nos supporters», cette dernière phrase visant certains consultants TV et anciens Gunners. Ces déclarations ont mis le feu aux poudres sur la toile.

« Il joue avec le feu », pouvait-on lire sur Twitter, tandis qu’un autre dressait la liste des excuses de Wenger « blessures, calendrier, adversaire, supporters… ».

Bien avant ces déclarations, plusieurs groupes avaient prévu de se faire entendre ce samedi à travers des banderoles visant le club, son manager et certains joueurs, quatrièmes du classement, à la dernière place donnant un accès à la Ligue des champions (par le barrage). Depuis vendredi, ils en ont ajouté une : « Tout est de ma faute, pardon Arsène. »