Mercato ASSE : Caïazzo prêt à attirer de grands joueurs ?

Mercato ASSE : Caïazzo prêt à attirer de grands joueurs ?

Confronté à une nouvelle concurrence (Lille, Marseille, Nice) et à une politique sportive à bout de souffle, l’ASSE cherche de nouvelles solutions pour rester compétitif. Le Salary Cap pourrait être repensé…

Ce système de rémunération – qui prévoit un salaire fixe plafonné à 90 000 € brut mensuels (60 % du revenu) auquel s’ajoute 40 % de variable sous forme de diverses primes – a-t-il vécu ? Son instauration, après la mise en cessation de paiement du club au printemps 2010, lui a permis de survivre, puis de se relancer. Aujourd’hui, ce système constitue un frein pour attirer de très bons joueurs. Donc, plus chers.

Il subit déjà de fréquentes entorses par le truchement de primes individuelles fixes. Elles ont, par exemple, aidé l’ASSE à conserver un gardien de la valeur de Séphane Ruffier. Caïazzo propose d’aller plus loin : « Il faut pouvoir considérer que, dans le cadre du salary cap, il existe trois exceptions. Comme dans le sport américain. » Depuis 2007, chaque franchise de la Major League Soccer peut, grâce à l’instauration de la règle du « joueur désigné », également connue sous le nom de « règle Beckham », rémunérer comme il le souhaite jusqu’à trois joueurs.

(Source l’Equipe)