Mercato ASSE : Christophe Galtier lâché par ses joueurs ?

Mercato ASSE : Christophe Galtier lâché par ses joueurs ?

Incapable de battre Metz, qui a même mené deux fois au score dimanche après-midi, l’ASSE est en passe de voir s’évanouir son rêve de rester en Ligue Europa la saison prochaine.

Les Stéphanois ont laissé filer Marseille, désormais installé à la cinquième place 4 points devant. Ils ont également raté l’occasion de recoller à Bordeaux, battu la veille à Monaco (1-2). Et, pour couronner le tout, Guingamp et Rennes, voire Nantes, réapparaissent dans le rétroviseur. Si l’AS Saint-Étienne (70 M€ de budget) ne lutte pas avec les mêmes armes que l’OM (100 M€), cela fait beaucoup.

Le constat rédigé par Jordan Veretout se veut dès lors sans appel : « On ne peut plus ni penser ni parler d’Europe. »

Jusqu’ici, c’est-à-dire jusqu’à son élimination en seizièmes de finale de la Ligue Europa contre Manchester United (0-1, aller : 0-3), l’ASSE se retranchait derrière son calendrier surchargé et son corolaire, les blessés qu’il engendrait. Aujourd’hui qu’il se trouve éliminé des trois Coupes, Saint-Étienne ne peut plus s’abriter derrière ce paravent. Dimanche, il a récupéré Hamouma, qui a trouvé la barre (90e + 2) ; Malcuit, diminué par une douleur aux adducteurs ; Selnaes, toujours décevant ; Söderlund, entré à la 66e minute ; et M’Bengue, resté sur le banc.

Christophe Galtier, l’entraîneur stéphanois, a tout essayé dimanche. Il a lancé Söderlund, donc, puis relancé Corgnet (86e). Il a terminé avec une défense à trois après la sortie sur blessure de Pierre-Gabriel (77e). Mais rien n’y a fait. C’est à croire qu’il a épuisé tous les ressorts. La thèse selon laquelle ses joueurs ont lâché prendrait-elle de l’épaisseur ? « Par rapport à leur investissement à l’entraînement, je n’ai pas cette crainte, (r)assure-t-il. Ils ont un bon état d’esprit. » Et 40 % de leur salaire indexé sur les résultats…

(Source l’Equipe)