Mercato ASSE : SOS attaque fantôme

Mercato ASSE : SOS attaque fantôme

Roland Romeyer s’est encore un peu plus rapproché de ses joueurs la semaine passée. Il les a rejoints à l’infirmerie. Parti s’oxygéner l’esprit à la montagne au sortir de l’élimination en 16es de finale de la Ligue Europa par Manchester United (0-3, 0-1), le président du directoire de l’ASSE en est revenu avec une entorse et une attelle au genou.

Côtoyer Hamouma, Söderlund et Tannane notamment, a attisé ses regrets. Jamais, depuis le début de la saison, Saint-Étienne n’a pu aligner son trio d’attaque type sur la durée (Hamouma-Beric-Tannane). Quand Christophe Galtier, l’entraîneur stéphanois, pensait pouvoir enfin y arriver, Jessy Moulin s’est fait expulser dès la 10e minute de jeu à Lorient, entraînant par ricochet la sortie de Beric, trois minutes après (1-2, le 17 décembre).

Les retours conjugués d’Hamouma et de Söderlund, ce dimanche après-midi, ne changeront rien à ce sentiment de gâchis. Opéré d’une pubalgie au coeur de l’hiver, Tannane manque toujours à l’appel.

L’impossibilité faite à Galtier de pouvoir compter sur son attaque type suscite de sa part « un regret, bien évidemment. Surtout que cela fait deux saisons que ça dure. Comme tout entraîneur, quand vous avez fondé beaucoup d’espoirs, de façon individuelle, sur des joueurs, mais aussi sur des associations possibles et que, malheureusement, pour des raisons de blessure, vous ne pouvez pas compter sur eux, tout le monde peut être, à commencer par moi, quelquefois agacé et énervé. Mais les plus malheureux, ce sont les joueurs qui sont privés de leur passion. Ils ne jouent pas, ils n’existent pas. »

L’argument, recevable, d’une attaque fantôme suffit-il à lui seul à expliquer tous les maux stéphanois de la saison ? Galtier n’est pas loin de le penser : « Quand je vois ce que Romain (Hamouma), Robert (Beric), et même Alex (Söderlund), peuvent apporter quand ils sont sur le terrain, en forme et bien affûtés, et quand je vois quand ils ne sont pas là… »

(Source l’Equipe)