Mercato : Quand l'ASSE cède à la vindicte populaire

Mercato : Quand l’ASSE cède à la vindicte populaire

Ce que vous voyez là est une photo collector. Anthony Mounier ne portera jamais le maillot de l’ASSE.

Arrivé vendredi 27 janvier en provenance de Bologne pour 6 mois de prêt avec une option d’achat de 2 M€, l’attaquant de 29 ans a vu son contrat cassé hier, l’ASSE et le joueur ayant, fait inédit, pliés devant la vindicte populaire.

Formé à l’Olympique lyonnais, club ennemi devant l’éternel de Saint-Etienne, n’avait cessé de critiquer et de se moquer des Verts dans les premières années de sa carrière. A Nice, il avait poursuivi son œuvre et espérait peut être que les supporters de l’ASSE étaient atteints de la maladie d’Alzheimer.

Entre menaces de morts et banderoles hostiles, Mounier est reparti comme il était venu, la queue entre les jambes.
Mounier aurait très vite senti qu’il n’était pas le bienvenu de la part de tous les cadres du vestiaire. Puis, les ultras, qu’il avait demandés à rencontrer, l’ont insulté avant le match au Stadium de Toulouse, dimanche après-midi. Ils auraient même menacé d’envahir le terrain si Mounier s’y pointait avec le maillot vert. Père de deux enfants, dont un bébé de trois mois, le joueur avait décidé de laisser sa famille en Italie et de vivre tout seul à Saint-Étienne pendant six mois. Mais pas avec un garde du corps à demeure…

Il reste maintenant à savoir quelles traces cet invraisemblable fiasco laissera. Soucieuse d’éteindre l’incendie à l’entame d’un mois de février aussi chargé que décisif, l’ASSE a, à six jours du derby dans le Chaudron, cédé à la pression de ses supporters en « sacrifiant » Mounier. Si la prestation à Toulouse (3-0) s’est révélée la plus aboutie au point du vue collectif et de jeu depuis le match à Lyon (0-2, le 2 octobre 2016), l’ASSE aurait pu s’épargner ces trois jours destructeurs en termes d’image et de crédibilité.

Le joueur s’est envolé hier pour signer à l’Atalanta. Il a résilié son contrat, sous réserve qu’il signe son nouveau prêt avec Bergame, ce qui n’était pas encore le cas hier soir. Mais il est acté.