Mercato : L'OGC Nice joue à pile ou face

Mercato : L’OGC Nice joue à pile ou face

Mario Balotelli a été présenté aux médias hier. « Super Mario » n’a pas fait beaucoup d’efforts pour répondre aux questions. Concis, un peu lointain, timide, finalement pas très intéressant, mais c’est ailleurs qu’on l’attend…

Dix mois pour 4,5 millions d’euros brut, soit 450 000 € par mois. C’est le prix du changement de dimension du club ; cela va créer des écarts colossaux dans le vestiaire et, forcément, Jean-Pierre Rivère, le président du Gym,  s’est empressé de démentir ces chiffres.

Ses frasques, sa carrière en déclin, ses deux dernières saisons à deux buts en Championnat, un avec Liverpool, l’autre avec l’AC Milan ? Il ne s’est pas étalé : « Ma carrière est différente de ce qui a été écrit. » a juste  avoué la star. « J’ai eu des problèmes physiques, la pubalgie, ça a été long. Mais le projet niçois est beau. Pour être heureux, j’ai besoin de jouer et le football m’a beaucoup manqué. »

S’est-il assagi ? Mino Raiola, qui habite à Monaco, veillera-t-il sur lui ? « Je ne suis pas son père, a répondu son agent, et je ne suis pas là pour le contrôler. »
« On prend ce risque avec beaucoup de plaisir », avoue Rivère. Super Mario ne se considère pas comme un risque, à lui de le prouver…