Mercato Losc : Qui voudra de Mamadou Sakho en janvier ?

Mercato Losc : Qui voudra de Mamadou Sakho en janvier ?

Mamadou Sakho sera sur le marché des transferts en janvier

En six mois de temps, Mamadou Sakho est passé du statut de héros au statut de banni à Liverpool où Jürgen Klopp l’a dans le collimateur. Hier, on parlait de lui au Losc…

Comme le rappelle Vincent Deluc de l’Equipe, le 14 avril, Anfield avait chanté son nom dans la nuit incandescente du miracle face à Dortmund (4-3), lorsque Liverpool avait marqué trois buts en vingt-cinq minutes pour se hisser en demi-finales de la Ligue Europa. Tout Sakho était résumé dans cette soirée inoubliable : coupable sur les buts allemands, il avait égalisé à 3-3, et à la fin, on ne voyait que lui, il avait quitté le terrain en dernier, ultime gladiateur, porté par l’amour déraisonnable d’Anfield.
Le 20 avril, il avait marqué, encore, dans le derby face à Everton (4-0), et rien n’allait lui résister, la gloire des Reds et l’Euro des Bleus l’attendaient. Trois jours plus tard tombait l’annonce de son contrôle positif à un brûleur de graisse. La suspension provisoire de trente jours, avant la relaxe prononcée en juillet, lui a coûté l’Euro.

Que s’est-il passé durant la tournée de Liverpool aux États-Unis pour que Jürgen Klopp décide de renvoyer Mamadou Sakho à la maison et, à terme, de mettre fin à sa carrière avec les Reds ? Il aurait été en retard à plusieurs rendez-vous, notamment au départ d’un avion. Rien d’autre. Sur ce qui a réellement conduit à la rupture, tout est possible, et rien n’est facilement explicable. Jürgen Klopp a les pleins pouvoirs au club, et ses victoires lui évitent d’avoir à se justifier sur la non-utilisation de l’un des plus gros salaires de l’équipe. Il a refusé, depuis l’été, toute tentative de rapprochement. Mais la rupture définitive est survenue le 24 septembre, à la suite des messages postés par Sakho sur le réseau social Snapchat. Et depuis, l’ancien parisien s’entraîne avec la réserve.

Sa situation actuelle, sans éclaircie envisageable, confirme que le Français aurait dû quitter Liverpool dès l’été dernier. La rancune de Klopp, que l’on peut considérer comme réciproque, pourrait pousser le défenseur français vers un transfert définitif plutôt qu’un prêt. Pour l’instant, il se prépare avec les moins de vingt-trois ans du club, dont il est l’un des trois joueurs plus âgés autorisés, et il continue de prendre à coeur son rôle social.

En janvier, il sera parti. En Premier League ou ailleurs, mais pas au Losc, sans doute, comme que la rumeur s’en est fait l’écho, hier. (Le défenseur toucherait à Liverpool 6.5 millions d’euros annuels).