Mercato PSG : Jesé, Ben Arfa, Meunier, Krychowiak, les recrues mal reçues

Mercato PSG : Jesé, Ben Arfa, Meunier, Krychowiak, les recrues mal reçues

La déroute à Montpellier a confirmé que la solution sortait rarement du banc. Le Paris Saint-Germain reste limité par un recrutement dont l’apport est pour le moment très léger.

Unai Emery avait pourtant titularisé sa défense et son attaque types, faisant simplement tourner au milieu pour répondre à la cascade d’absences (Verratti, Pastore, Rabiot blessés et Motta ménagé).

Au PSG, les seconds couteaux sont trop rarement décisifs. Quand le plan A n’est pas à la hauteur, comme à Montpellier donc, Emery devrait pouvoir s’appuyer sur des réservistes affamés, prêts à assurer la relève couteau entre les dents et bousculer ses certitudes. Or, au milieu et devant, à part Rabiot, aucun joueur ne semble en mesure de venir contester la hiérarchie. Cette saison, seuls trois buts (sur les 45 inscrits toutes compétitions confondues) ont été marqués par des joueurs sortis du banc, contre déjà 12 pour l’ASM des Carrillo, Boschilia, Mbappé…

Un comble – et un révélateur de son recrutement raté – pour un club qui a fait venir cet été quatre joueurs pour 62 M€ (Krychowiak, Jesé, Meunier, Ben Arfa) tous assignés à un rôle de doublure.

Si Meunier répond aux attentes, plus modestes, les trois autres déçoivent même si les dernières semaines de Ben Arfa (0 but, 1 passe) dessinent une vraie promesse. Jesé (1 but sur penalty, 0 p.d.) n’est pas à la hauteur du standing de son précédent employeur, le Real Madrid, et Krychowiak confirme son manque de confiance à chaque sortie. Reste à savoir si leurs prestations reflètent leurs limites actuelles ou un management malhabile pour en tirer le meilleur.

Quant aux jeunes du centre (Augustin, Ikoné, Nkunku, Callegari), ils n’ont guère eu le temps de s’illustrer, même si Augustin, le plus en vue (163 minutes), s’est signalé. Ce tableau général donne l’image d’un Paris Saint-Germain restreint dans ses ressources et ses solutions. Une réelle carence pour espérer briller sur tous les fronts.

(Source l’Equipe)