Mercato PSG : Unai Emery menacé

Mercato PSG : Unai Emery menacé

L’entraîneur du PSG, Unai Emery, a été conforté par son président après le naufrage barcelonais. S’il va bien finir cette saison, pour la prochaine, c’est plus flou.

Emery (45 ans, sous contrat jusqu’en juin 2018) a une mission : remporter les trois trophées nationaux. « Si ce n’est pas le cas, il est certain que la question de son avenir se posera », confie-t-on au club. Même un triplé, qui serait en fait un quadruplé puisque Paris a glané le Trophée des champions en août dernier devant Lyon (4-1), ne lui donnerait pas une assurance tout risque. Le traumatisme du naufrage de Barcelone, en huitièmes de finale retour de Ligue des champions (1-6), le 8 mars, vécu au Qatar par l’émir Al-Thani, comme une humiliation, pire encore que celle de la saison dernière en quarts contre Manchester City (2-2, 0-1), sera long et difficile à effacer.

Si Emery peut encore égaler son prédécesseur en France, Laurent Blanc, même si le PSG n’apparaît pas dans les mêmes dispositions notamment en Ligue 1 où il compte ce matin trois points de retard sur Monaco, il a déjà fait moins bien que lui sur la scène continentale. Et de quelle manière. C’est d’autant plus dommageable que l’ex-coach du Séville FC a été recruté, fort de ses trois victoires en Ligue Europa, pour permettre au club parisien de franchir un cap en Ligue des champions. C’est-à-dire atteindre au moins les demi-finales.

Interrogé, samedi en conférence de presse, sur son avenir et une éventuelle arrivée de Monchi, directeur sportif du Séville FC avec lequel il a travaillé dans le passé, Unai Emery a livré une réponse quelque peu ambiguë : « On travaille pour le présent et pour le futur avec le président. Je travaille pour le présent, avec le match d’aujourd’hui, et les autres compétitions. Mais aussi pour le futur, a confié Emery. Mais c’est plus le club qui travaille sur le futur que moi, c’est vrai. Je parle avec le président de ce que l’on doit améliorer à l’avenir. Le club fonctionne avec les personnes qui sont en place. Pour le moment, on n’évoque pas d’autres noms. » Au PSG, présent et futur sont intimement liés et les succès du premier ne garantissent pas le second.

(Source l’Equipe)