Mercato : Pourquoi le Rc Lens sera toujours devant le Losc

Mercato : Pourquoi le Rc Lens sera toujours devant le Losc

Tandis que les stades de Ligue 1 ont tendance à se vider, notamment celui du Losc, Bollaert fait toujours le plein.

La saison dernière, Bollaert avait même terminé à la sixième place des affluences de Franc, toutes divisions confondues. Cette saison, le Rc Lens ne connait toujours pas la crise.

Avec 26.000 spectateurs de moyenne, les Sang et Or ont fait mieux que des clubs comme Nantes, Bordeaux ou encore Rennes qui évoluent en Ligue 1. Pour expliquer ces chiffres, il y a bien sûr l’incroyable fidélité du public lensois toujours présent même quand les temps sont durs. Mais cette ferveur n’explique pas tout. Si le Racing fait souvent le plein à Bollaert, c’est aussi grâce à une politique de prix attractive. Les prix sont bas à Bollaert où peut s’abonner à l’année pour 125 euros (soit 6,5 euros le match) et voir certains matchs pour cinq euros.

La saison dernière, la billetterie avait rapporté près de six millions d’euros au club artésien. « J’en ai discuté avec Arsène Wenger, le coach d’Arsenal, qui m’expliquait que c’était la somme que son club empochait… en un match en billetterie. On n’est pas dans le même monde », nuance néanmoins Gervais Martel. Même si la magie de Bollaert reste une rareté et fais en permanence saliver les dirigeants du Losc qui continue de subir la baisse générale des affluences en Ligue 1.

« La première raison avancée par les spectateurs, c’est l’insécurité et l’état d’urgence. Il y a des secteurs qui souffrent plus que nous. » avoue Didier Quillot, directeur général de la LFP. Lens ne serait donc pas concerné par le climat anxiogène qui règne depuis la reprise des attentats ? Foutaise !

Avant Lille – Nancy d’hier soir, le journal l’Equipe avait interrogé des supporters du LOSC dont le nouveau stade a été inauguré il y a quatre ans. Et qui peine à vraiment les séduire. Voilà ce qu’on peut y lire :
« Pourquoi le stade est-il placé à côté d’une zone commerciale sans vie ? Et ne me parlez pas des matches en semaine : je ne viens pas…
Les matches manquent de spectacle. J’étais abonné depuis cinq ans mais je n’ai pas renouvelé. Je préfère venir uniquement pour les grandes affiches, pour voir les stars des autres clubs…
Le stade est moins chaleureux. Je trouve ses dimensions trop importantes par rapport au volume de supporters. Le Stadium Nord était pourri, mais il était plein avec davantage de communion, de proximité. Ici, même à la mi-temps, c’est le désert car tout le monde sort s’acheter une frite ou une bière. Et puis on privilégie davantage le côté spectacle que l’évènement sportif. C’est le stade de la consommation, il n’invite pas à l’émotion…
Être placée en haut de la tribune peut aussi me freiner car on ne voit pas bien les joueurs. Quant aux matches en hiver, non ! Je n’ai pas envie d’avoir froid pendant deux heures, surtout si c’est pour un 0-0. Moi, je viens pour les buts, j’ai besoin de vibrer. »

Voilà pourquoi le Rc Lens est toujours devant le Losc, même après plusieurs saisons de pénitence en L2…