Tour de Pologne : chute spectaculaire à l’arrivée, pronostic vital engagé pour Fabio Jakobsen

La première étape du Tour de Pologne 2020 s’est achevée, mercredi, par une chute impressionnante de plusieurs coureurs. dont le champion des Pays-Bas Fabio Jakobsen, qui se trouve dans un état inquiétant. La chute intervient un an jour pour jour après la mort du jeune espoir Bjorg Lambrecht, décédé lors de la même épreuve.

Un geste inqualifiable et des images impressionnantes. La première étape du 77e Tour de Pologne s’est achevée, mercredi 5 août, à Katowice par un très mauvais geste : le sprinteur de la Jumbo-Visma, Dylan Groenewegen, a poussé son compatriote Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) dans les barrières, provoquant une chute du peloton sur la ligne d’arrivée. Le pronostic vital du champion néerlandais est engagé, selon le médecin de la course.

Quelques mètres avant la ligne d’arrivée, Dylan Groenewegen s’est déporté sur la droite avant de gêner avec son coude le champion des Pays-Bas Fabio Jakobsen, qui s’est envolé dans les barrières, dans un sprint disputé en faux-plat descendant à près de 80km/h. Ce dernier a fait un « soleil » et a heurté de plein fouet un juge de course, qui se trouvait à hauteur de la ligne, derrière une barrière.

Les barrières sont ensuite tombées sur la chaussée provoquant d’autres chutes, dont celle de Groenewegen qui a franchi la ligne le premier, ou du Français Marc Sarreau, dont son équipe a donné des nouvelles rassurantes.

La chute intervient un an jour pour jour après la mort du sprinteur belge de 22 ans Bjorg Lambrecht, décédé après avoir chuté et heurté une structure en béton, également sur le Tour de Pologne.

Deceuninck-Quick Step veut porter plainte

La disqualification et l’exclusion de la course de Gronewegen ont été officialisées quelques instants plus tard, la victoire d’étape revenant donc à Fabio Jakobsen cependant ce dernier se trouve dans un état grave, comme l’a annoncé le médecin de la course à la télévision polonaise.

« L’état est très grave. Sa vie est directement menacée. Une perte de sang énorme et d’importantes blessures (…) Il a perdu beaucoup de sang, mais on a réussi à l’intuber, ses voies respiratoires étaient libres. On lui a donné de l’oxygène, tous les médicaments nécessaires. Le cœur fonctionnait bien. Il n’a pas de blessure à la cage thoracique, c’est surtout le crâne et le cerveau », a déclaré Barbara Jerschina à la télévision polonaise Polsat Sport.

Le juge de course heurté dans sa chute par le champion néerlandais serait également dans un état inquiétant.

Deux équipiers de Fabio Jakobsen ont laissé éclaté leur colère sur les réseaux sociaux. Le jeune espoir du cyclisme, Remco Evenepoel a ainsi déclaré : « Ils doivent le suspendre à vie. Honte à toi. » Un autre équipier, le Français Florian Sénéchal a publié une photo de ses gants en sang sur Twitter. « J’étais le premier à aider Fabio après sa chute. Pour maintenir sa tête. Si vous regardez cette photo, vous vous rendez compte de la gravité de l’impact. Sois fort mon ami. » Les tweets d’Evenepoel et Sénéchal ont été par la suite supprimés.

Le directeur sportif de l’équipe Deceuninck-Quick Step ne décolère pas. Il a annoncé son intention de porter plainte contre Dylan Groenewegen et a tweeté que « ce gars de la Jumbo-Visma devrait être mis en prison ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *