WRC : de Monte-Carlo au titre à Monza, quatre moments qui ont marqué la saison de Sébastien Ogier

Le pilote français a remporté, dimanche, un huitième titre de champion du monde à l’occasion de la saison 2021/2022.

Et de huit. Le Français Sébastien Ogier a été sacré champion du monde de rallye WRC pour la huitième fois de sa carrière, dimanche 21 novembre, à l’issue du dernier rallye de la saison, à Monza. Franceinfo: sport a sélectionné quatre moments forts de l’année du pilote de chez Toyota. Sept victoires à Monte-Carlo en WRC (et un en junior en 2009) : c’est le bilan affiché par Sébastien Ogier à Monaco. Pour son premier rallye de la saison, le pilote français a commencé très fort en étant sacré à Monte-Carlo (21-24 janvier 2021). Un succès qui a également permis au Gapençais d’ajouter un 50e rallye en WRC à son palmarès.

Une victoire d’autant plus belle que Sébastien Ogier a rencontré plusieurs difficultés durant les quatre journées. Il a d’abord eu des soucis de freins lors du premier jour, avant de subir une crevaison le lendemain, lui faisant perdre 30 secondes. Mais le Français n’a rien lâché. Il ne lui a fallu qu’une seule spéciale, la première du samedi, pour prendre 17″8 d’avance sur Evans, sur une route complètement enneigée. Ensuite, Ogier a pris la tête tout le long, pour décrocher un premier succès cette saison.

Pour la première fois de l’histoire du rallye WRC, les pilotes se sont élancés cette saison sur les routes croates pendant quatre jours (22-25 avril 2021). Et c’est Sébastien Ogier qui a grimpé sur la plus haute marche du podium, au terme d’un parcours long de 300km, particulièrement piégeux et difficile. Un dénouement heureux pour le pilote français, qui a failli tout perdre après avoir été impliqué dans un accident de la route avant le départ de la première spéciale du dimanche. Et pour cause, la portière droite de sa Yaris a été très endommagée lors du choc avec le conducteur croate. Au final, Sébastien Ogier a devancé son coéquipier Evans de seulement six dixièmes, le troisième plus faible écart de l’histoire du WRC.